Découverte

Les tiques, petits acariens qui peuvent poser de gros problèmes

Les Ixodida, appelées couramment tiques, sont un ordre d'arachnides acariens.  Cet ordre regroupe, en 2010, 896 espèces classées en trois familles dont 41 en France (on ne peut pas trop se plaindre...), dont 4 très occasionnelles. 
Elles passent une partie de leur cycle au sol (éclosion, métamorphose et quête d'un hôte), et une autre partie (deux ou trois stades) ancrées sur la peau de mammifères (sauvages et d'élevage), d'oiseaux ou de reptiles, se nourrissant de leur sang grâce à un rostre. Elles peuvent à cette occasion transmettre à leurs hôtes de nombreux agents pathogènes connus (virus, bactéries, protozoaires, nématodes)
Ce sont surtout les femelles adultes nourries, ou en train de se gorger de sang qui sont les plus repérables, car bien plus grosses que les autres stades de développement. À titre d'exemple, on a pesé sur une balance de précision une femelle de la tique Hyalomma asiaticum avant et après son repas final. Elle était 624 fois plus lourde après son repas qu'avant ; pour un être humain, ce serait comme de passer de 60 kg à 37 tonnes après 4 ou 5 jours de repas constant. 
Informations prélevées sur le site Wikipedia

Beaucoup de méthodes pour extraire ces petits animaux de notre peau ou de celles de nos animaux favoris peuvent être trouvées sur l'internet. Pour faire le ménage dans ce qui fonctionne et dans ce qui est pure croyance, Marie-Paule a contacté pour nous L'association FRANCE LYME (spécialiste des tiques)

Vous trouverez en cliquant ci-dessous les réponses de cette association, à lire absolument.  

Les temps de chargement de certaines plaquettes peuvent être assez longs

Maladie de Lyme, comment s'en protéger

Dépliant pour les enfants

La réponse de France Lyme

Les tiques et la maladie de Lyme

La « Tête au Carré » France inter journée du 31/05/2016, émission  présentée par Mathieu Vidard, avec : Roger Lenglet, Chantal Perrin et Muriel Vayssier, intervenants.

Transmise surtout par les tiques, la maladie de Lyme est une pathologie à évolution lente qui affecte le cerveau, le cœur, le système immunitaire et les os. Existe-t-il des traitements efficaces ? 


Cliquez sur le lecteur ci-dessous pour écouter l'émission.

Connaitre davantage la marche

Une émission très interessante qui vous apprendra beaucoup de choses sur la marche, son histoire et beaucoup de conseils pour bien marcher aujourd'hui.

C'est une diffusion du 6 décembre 2015 sur France Inter dans le programme scientifique "La tête au carré", présentée par Mathieu Vidard. 
Deux scientifiques y participent, un paléontologue pour l'histoire du développement de la marche debout aux temps préhistoriques et un ostéopathe pour les aspects actuels.

Cliquez sur le lecteur ci-dessous pour écouter l'émission.


2600 km de marche le long du Gange

Tanneguy Gaullier a effectué une très longue marche dans l'Inde traditionnelle, 2600 km de marche le long du Gange, de son delta jusqu'aux trois sources sacrées dans les contreforts de l'Himalaya.
De Calcutta à New Delhi en passant par Bénares, un habitant de l'Inde sur trois vit le long de ce fleuve. Ils ont partagé avec lui culture croyances et traditions.
Il raconte son périple dans un livre "L'âme du Gange, un pélerinage aux sources" aux éditions Transboréal.

Il a également participé à une émission de France-Inter présentée par Daniel Fiévet, "Le temps d'un bivouac" le 25 juillet 2016.
Vous trouverez l'essentiel de cette émission en cliquant ci-dessous.

Le livre de Tanneguy Gaullier

Petit houx

Bien que petit, le petit-Houx ou Fragon (liliacée) présente un fruit qui est toxique. A ne pas conssomer même avec modération.

Les fleurs et végétaux toxiques que l'on peut rencontrer en rando

Voici quelques fleurs et végétaux qu'il faut éviter de cueillir en rando car toxiques. Marie-Paule, notre spécialiste nous a transmis ces images.
Fleur à l'allure gracieuse, le datura est aussi une puissante plante hallucinogène, rarement utilisée, mais particulièrement toxique. Sur sa base de données Lissa, le CHU d'Amiens relate notamment en 2015 une prise en charge en réanimation médicale pour un "coma sur intoxication volontaire au Datura". Le patient, âgé de 27 ans, en avait "mastiqué des feuilles à but festif". Toutes les parties de la plante sans exception contiennent des principes actifs. Celle qu'on surnomme l'"herbe aux sorciers" ou la "pomme poison" est légale dans l'Hexagone. Pour autant, sa vente en tant que plante stupéfiante est passible de 75 000 euros d'amende et de 5 ans de prison... et tout usage médical est proscrit. Le trip à la datura procure des sensations de rêve éveillé ou encore une insensibilité à la douleur. L'expérience laisse peu de souvenirs, mais peut provoquer un comportement irrationnel exposant à des accidents graves. Un surdosage d'alcaloïdes (à partir de 4-5 grammes de feuilles) peut mener à la mort.

Quelques infos glanées dur internet 
Fleur à l'allure gracieuse, le datura est aussi une puissante plante hallucinogène, rarement utilisée, mais particulièrement toxique. Sur sa base de données Lissa, le CHU d'Amiens relate notamment en 2015 une prise en charge en réanimation médicale pour un "coma sur intoxication volontaire au Datura". Le patient, âgé de 27 ans, en avait "mastiqué des feuilles à but festif". Toutes les parties de la plante sans exception contiennent des principes actifs. Celle qu'on surnomme l'"herbe aux sorciers" ou la "pomme poison" est légale dans l'Hexagone. Pour autant, sa vente en tant que plante stupéfiante est passible de 75 000 euros d'amende et de 5 ans de prison... et tout usage médical est proscrit. Le trip à la datura procure des sensations de rêve éveillé ou encore une insensibilité à la douleur. L'expérience laisse peu de souvenirs, mais peut provoquer un comportement irrationnel exposant à des accidents graves. Un surdosage d'alcaloïdes (à partir de 4-5 grammes de feuilles) peut mener à la mort.

Le fondant à l'orange d'Annie


Annie à consenti à nous dévoiler le secret de son fondant à l'orange qui agrémente beaucoup de nos pique-niques.
Je vous laisse découvrir :

Préparation

 Extraire le jus de l'orange et raper finement des zestes.
 Mettre le four à préchauffer thermostat 7 – 210°C.
 Travailler le beurre à la cuillère en bois dans une terrine chaude pour le rendre crémeux.
 Incorporer le sucre petit à petit, mettre ensuite les œufs l'un après l'autre, tout en continuant à bien travailler la pâte.

Mais pour tout savoir de cette recette : 

Tout savoir sur la recette

Connaissez-vous le concept de rando santé


Pour en savoir davantage sur ce type de marches douces qui apportent une différence par rapport aux randos classiques, nous avons demandé à Jean-Paul Stègre, adhérent à Coubron-rando, de nous éclairer dans ce domaine.

Jean_Paul Stègre nous dit :

Oui la FFRP propose des marches adaptées, randos douces, marche nordique adaptée, RANDO SANTE. Le rytme modéré, peu de difficulté, peu de dénivelé, beaucoup de plaisir, beaucoup de rencontres et de découvertes.
Pour conduire ces groupes constitués de personnes fragiles, il est impératif de confier ces sorties à un animateur ayant suivi la formation complementaire RANDO SANTE. Cette formation approfondit la compréhention des mécanismes et des compétences de l'effort chez le marcheurs en incapacité physique.
Le second rôle de l'animateur est de donner confiance et les moyens d'agir intelligemment dans les limites physiques imposées.
Cette formation je l'ai faite et aujourd'hui je travaille en milieu thermalisme et avec l'office du Tourisme. 
Proposer cette marche à des personnes qui ont déjà marché longtemps avec nos clubs et qui rencontrent des difficultés physiques permet de les fidéliser encore et leur permet de garder le contact avec leurs anciens camarades de randonnée. 

Merci à Jean-Paul pour cet éclairage

Un petit flash d'actualités sur les activités des animateurs de Rando-Santé, sur les animations en Seine-St-Denis, et sur les endroits où vous pourrez pratiquer ectte activité.


Bien sûr beaucoup d'autres informations sur ce concept sont accessibles sur le site de la Fédération Française de Randonnée Pédestre, rubrique "Rando Santé". Vous pouvez y accéder en cliquant le lien ci-dessous. Et n'oubliez pas de vous connecter également sur votre site régional  http://www.randopedestre93.fr/


Infos de la FFRP sur le concept de rando-santé

Sous le signe de la canicule

 
 
Notre Médecin Départemental, nous adresse quelques lignes de la bonne conduite à suivre pendant cette période de canicule.
Soyons attentifs.
 
CANICULE EN ILE-DE-FRANCE
 
Vous l'avez constaté, il fait chaud, et même très chaud, trop pour les randonneurs franciliens qui n'en ont pas l'habitude !
 
La canicule les empêche de récupérer la nuit, la fatigue est majorée par la déshydratation.
Le risque de "coup de chaleur" sera majoré s'il n'y a pas de vent ou si, au contraire, il y en a trop (il dessèche) ou si l'humidité est importante.
 
Votre expérience d'animateur et votre bon sens vous ont déjà dicté les précautions à prendre, mais une petite piqûre de rappel ne fait pas de mal et nous garderons des randonneurs frais et dispos pour la prochaine saison.
 
L'adaptation du corps humain, la thermorégulation, commence à peiner à partir de 27 °C extérieurs (soit 10°C sous la température corporelle humaine) : vous devrez donc la remplacer par le A d'adaptation de l'animateur.
 
Pour les Rando "classiques", à partir de 27 - 30°C extérieurs, modifiez vos horaires de marche pour rentrer avant la grande chaleur de 14h00, réduisez vitesse et dénivelé, modifiez éventuellement l'itinéraire pour l'ombre, les forêts.
Envisagez d'annuler la rando au-delà de 30°C extérieurs, surtout s'il y a de longs passages à découvert (soleil direct) que vous ne pouvez éviter.
 
Pour les «Rando Santé®», il est préférable d'annuler si les 30° sont prévus, à moins de pouvoir transformer votre sortie en visite des catacombes, caves ou centres commerciaux climatisés !
 
Enfin et pour tous, imposez l'hydratation (quelques gorgées) toutes les 30 minutes, quitte à vous transformer en porteur d'eau pour une fois. Que boire? De l'eau, et rien que de l'eau! pas de boisson sucrée, pas d'alcool, le rosé restera au frais pour le retour.
Chapeau de soleil à larges bords (plutôt que casquette qui ne protège pas la nuque), lunettes de soleil et épaules couvertes sont impératifs.
 
Une dernière chose, jeûne et randonnée ne vont pas ensemble ! Vous devez refuser d'emmener quelqu'un qui ne veut pas boire (c'est le mois de ramadan).
 
Dr Catherine Kabani
Médecin du CD Seine Saint Denis 

Les recommandations de Frédéric Clémentz

L'hydratation


Comme il est souvent répété, et c'est encore plus vrai au cours d'un effort physique, il est important de boire régulièrement sans attendre que la sensation de soif apparaisse. Le maintien d’un apport d’eau suffisant et régulier est primordial pour maintenir l’organisme en bonne forme et limiter les effets de l’effort.
L'eau n'est pas un aliment. Elle ne contient ni protéines, ni glucides et ni lipides, et ne vous sera d'aucun apport énergétique. Mais c'est grâce à l’eau que le corps peut utiliser l’énergie présente dans les aliments, car c'est elle qui permet l’absorption et le transport des nutriments ingérés.

Ainsi, après l'oxygène, elle est l’élément le plus important pour la vie, et permet également, entre autres, d'éliminer une grande partie des déchets du corps dans les urines, de réguler la température du corps (via la transpiration), ou de permettre les réactions chimiques dans les cellules.

En temps normal, l’organisme d’un individu a besoin d'un apport de 1,5 L d'eau par jour. Au cours d'une activité physique comme la randonnée, ces besoins sont augmentés, notamment pour compenser les pertes liées à la transpiration et l’évacuation des déchets cellulaires via les urines.
Sur un terrain plat à une vitesse d'environ 4 km/h, on estime les pertes hydriques à environ ¼ de litre par heure. Ces pertes peuvent atteindre jusqu'à 1 litre par heure dans les montées, si le rythme est soutenu et le sac lourd, le tout sous un soleil de plomb. Il va ainsi falloir compenser vos pertes en fonction de l'effort que vous produirez.
L’eau peut être additionnée à des produits complémentaires apportant sucres rapides et sels minéraux, à condition de ne pas avoir des solutions trop concentrées.

Cet article est tiré du livre "51 recettes de randonnée" de Frédéric Clémentz, édité par  "Esprits Rando Editions" avec l'aimable autorisation de l'auteur. 

3 des 7 commandements du randonneur gourmet

Les règles d'hygiène tu respecteras


Il n'y a rien de pire que d'être malade en randonnée. Cela peut mettre fin à votre escapade, et si vous partez en groupe, tout le monde en subira les conséquences.
Très souvent, un randonneur tombera malade au cours d'une escapade à cause de ses mauvaises habitudes d'hygiène.
Ainsi, certaines règles de bases sont à respecter. Cela commence par le lavage des mains avant de toucher sa nourriture ou de cuisiner. Prévoyez un petit flacon de solution hydro-alcoolique bien pratique pour se laver les mains sans eau en tout lieu. C'est une précaution d'autant plus importante dans le cas où vous mangez avec les doigts !
Si vous randonnez en groupe, évitez de partager avec d'autres personnes vos couverts, plats ou ustensiles, afin d'éviter d'être contaminé.
Soyez sûr de l'état de fraîcheur de vos aliments avant de les cuisiner et de les consommer. Ne les laissez pas exposés au soleil car ils risquent de rapidement se détériorer. Et si vous avez le moindre doute concernant la fraîcheur de votre nourriture, il est préférable que vous ne preniez aucun risque.



L'eau de la rivière tu ne boiras point
Après les mauvaises habitudes d'hygiène, la consommation d'une eau contaminée est la seconde cause de maladie chez le randonneur.
Ce n'est pas parce qu'une eau est en apparence limpide qu'elle est potable. Si vous vous servez en eau dans des rivières, des lacs, des sources, je vous recommande fortement de la purifier avant de vous en servir pour vos recettes, notamment car elle peut avoir été souillée en amont (pâturages, refuge...).
Avant de la consommer ou de l'utiliser pour votre cuisine, le meilleur moyen pour purifier l'eau est de la porter à ébullition. Cette opération est d'ailleurs exigée par défaut pour de nombreuses recettes.
Et si vous n'avez pas besoin de bouillir l'eau ou que vous souhaitez économiser votre carburant, utilisez un autre moyen de purification comme les pastilles d'iode purificatrices, (ou aussi les boissons issues de la vigne qu'un de vos coéquipirer aura peut-être eu la bonne idée d'apporter. Note du WM)


Des aliments sauvages tu te méfieras
Vous pourrez naturellement être tenté d'utiliser pour vos recettes des plantes, baies ou champignons trouvés dans la nature, d'autant plus qu'en été, ils sont nombreux à pousser en forêt.
Mais, à moins que vous ne soyez très au fait des produits de la nature, de ceux qui sont comestibles et ceux qui ne le sont pas, je ne vous le recommande absolument pas, les conséquences d'une intoxication pouvant être graves voire fatales.
Si vous n'êtes pas certains de les connaître, si vous avez le moindre doute, passez votre chemin, d'autant plus qu'il est très facile de confondre un champignon comestible d'un autre qui est vénéneux.
La cueillette de plantes sauvages peut d'ailleurs être proscrite en certains endroits. Il est ainsi nécessaire de se renseigner au préalable, en prenant par exemple connaissance des règlements pour l'accès aux réserves naturelles ou parcs nationaux.

Cet article est tiré du livre "51 recettes de randonnée" de Frédéric Clémentz, édité par  "Esprits Rando Editions" avec l'aimable autorisation de l'auteur. 

Ce livre est essentiellement destiné aux randonneurs de plusieurs jours en autonomie dans des milieux sauvages et certains conseils peuvent ne pas s'appliquer à nos styles de randonnées. Mais tous les conseils donnés doivent être lus avec attention, surtout pour ceux qui tentent "le Kilimanjaro, les +8000 de l'hymalaya et le Gers", Sachons prendre les conseils et l'expérience de ceux qui ont parcouru les chemins avant nous. Si vous souhaitez en savoir davantage ou amener vos pieds dans des contrées lointaines, je peux vous transmettre tous les éléments pour commander ce livre (Votre WM).



Recette des petits rochers à la noix de coco


Quantités nécessaires pour une rando:

- 200g de noix de coco râpée en poudre toute prête
- 2 œufs
- 130g de sucre en poudre
- 1 cul de poule
- 1 fourchette

La veille….
Avec la fourchette, mélanger les œufs et le sucre dans le cul de poule. Ne pas mettre la coquille (des œufs).
Incorporer progressivement la noix de coco râpée (ne pas mettre la coquille non plus).

Préchauffer le four à 180°
Sur une plaque de four, mettre un papier cuisson ou sulfurisé.
Avec le mélange réalisé, faire des petits tas coniques avec la fourchette, ou mieux avec les doigts.
Enfourner 10 minutes, voire un petit peu plus si les petits rochers ne sont pas bien dorés. Surveiller la cuisson en se léchant les doigts.
Sortir les petits rochers dès qu’ils sont bien dorés et en goûter un.
Si c’est OK, ranger les rochers dans un tupperware et mettre dans le sac à dos tout de suite pour ne pas les oublier.
Servir le lendemain